PROJETS INSTITUTIONNELS

En 2019, Inès Leonarduzzi, fondatrice et présidente de Digital For The Planet s’associe à Pierre Alain Raphan député de l’Essonne et docteur en sciences sociales pour fonder le projet AI FOR MY PEOPLE, visant à donner à toutes les citoyennes et tous les citoyens les chances de pouvoir comprendre, maîtriser, utiliser les outils relatifs à l’IA.

monimage
"Nous voulions mener un projet, composé de citoyens(nes), d’experts(es), de politiques et d’entreprises capable de s’adresser à tout le monde.
Librement inspiré du collectif de rap français des années 2000, For My People, fondé par l’artiste Kool Shen — courant musical caractéristique de notre génération — nous souhaitions faire d’un des sujets les plus évoqués, controversés et à la fois élitistes et mal-compris, un sujet fluide que les générations actuelles, jeunes ou moins jeunes, maîtrisent.
Si nous ne pouvons prédire l’avenir, au moins aurons-nous les moyens de toutes et tous prendre part au progrès. C’est ce que nous pensons être, du point de vue technologique, la démocratie. L’étude et la compréhension de l’IA ne doit pas seulement concerner les experts et les cellules de travail gouvernementales."

Inès Leonarduzzi et Pierre Alain Raphan, extrait de la tribune co-signée en juillet 2019

Pour ce faire, les deux co-fondateurs du projet vont s’entourer d’expert(e)s français pour opérer un tour de France et rencontrer les Françaises et les Français, leur poser des questions, discuter avec eux et prendre le “pouls technologique”, leurs envies, leurs enjeux, pour déployer des outils pour les aider à se préparer à leur avenir professionnel.

"Tout le monde a un avenir professionnel et de nombreux métiers vont être bousculé par l’I.A et tout le monde n’a pas les mêmes attentes des technologies. Il est essentiel d’aller au coeur du sujet et emmener tout le monde, tant du point de vue économique que politique. Les citoyennes et citoyens doivent être au fait de la manière dont ces technologies impactent leur vie et agir démocratiquement pour choisir la manière dont cela sera fait."

Inès Leonarduzzi

monimage

En juillet 2019, le collectif IA FOR MY PEOPLE publie une étude, menée par le cabinet Occurrence, “Les Françaises et les Français face à l’IA” mettant en lumière le niveau d’appétence et de compréhension du sujet des personnes interrogées, leurs craintes et leurs souhaits en terme d’accompagnement mais aussi les grands paradoxes et inégalités qui s’y révèlent.

"Dans l’étude, nous nous apercevons par exemple que 9 Français sur 10 disent se sentir à l’aise voir très à l’aise avec les nouvelles technologies et le numérique. Or, dès que l’on évoque l’intelligence artificielle, les chiffres chutent. Soudain, moins de la moitié des Français estime qu’il serait facile de donner une définition de l’IA à un enfant. Seulement 6% des Français en ont une plutôt bonne opinion, les femmes étant sur-représentées dans les catégories de répondants comprenant mal les notion d’intelligence artificielle et de machine learning et en ayant une mauvaise opinion. Il s’agit de lutter contre les inégalités sociales mais aussi de genre. Il y a urgence à démocratiser ces sujets sous peine de voir encore une fois, les mêmes délaissées et les femmes de petites à moyennes catégories socio-professionnelles en premier lieu."

Inès Leonarduzzi

Télécharger l'étude

Pour entrer en contact avec le projet IA FOR MY PEOPLE, merci de contacter Yohan Abecassis (yohan@digitalfortheplanet.com)